Le Petit Lemovice

Quentin Just, le Forum Africain et la Galerie Le Phare

Quelques nouvelles de notre bonne ville, le Petit Lemovice n'est pas assidu du tout en ce moment ....il hiberne !

 

CANNES

 

Partons dans le sud, au chaud,  à Cannes, au festival ! Un ptit gars de Limoges s'y distingue avec un court métrage intitulé " Ce qu'il reste" pour le le marché cannois du film court : le" Short firm corner".

Il filme depuis l'age de 15 ans ( il en a 19 ) c'est son septième court métrage .

 

C'est un film sans paroles réalisé avec un appareil photo Reflex numérique, qui raconte l'histoire d'un homme qui retrouve sa boite à trésor de son enfance ...

Le critère de sélection est qu'il doit être commercialisable.

Son maître est le réalisateur Jean Pierre Jeunet.

 

Quentin Just sur le tapis rouge à Cannes

(article du Popu )

 

De gauche à droite : Quentin Just, Caroline Ziegler (assistante réalisatrice) et Théo Leroyer sur le tapis rouge, vendredi soir à Cannes. Tous droits reserves

De gauche à droite : Quentin Just, Caroline Ziegler (assistante réalisatrice) et Théo Leroyer sur le tapis rouge, vendredi soir à Cannes. Tous droits reserves

Le jeune réalisateur limougeaud de court-métrages était parmi les stars internationales du cinéma, vendredi soir, pour la prestigieux montée des marches du Palais des Festivals.
Le Limougeaud de 19 ans, étudiant en cinéma, est à Cannes pour vendre son court-métrage "Ce qu'il reste" au Short Film Corner
 
Vendredi soir, avec son co-réalisateur Théo Leroyer et l'assistante réalisatrice Caroline Ziegler, ils ont monté les marches du Palais des Festivals en smoking et robe de soirée, comme le veut la tradition. Une montée avec l'équipe du film Suzanne (les acteurs François Damiens - Rien à déclarer, L'Arnacoeur - et Sara Forestier - L'esquive, Le Nom des gens) et parmi d'autres stars du grand écran, françaises et internationales
 
 

3 questions à Quentin Just, sélectionné à Cannes

13 mai 2013

Le dernier court métrage de ce Limougeaud est sélectionné au Festival de Cannes qui se déroulera du 15 au 26 mai. Une première pour ce limougeaud de 18 ans.

Info. Votre dernier court métrage « Ce qu’il reste » est sélectionné à Cannes, quel a été votre réaction ?
Quentin Just. J’ai envoyé mon dernier court métrage tourné en novembre dernier en région parisienne et à ma grande surprise il a été retenu dans la section « Short Film Corner ». D’après le règlement ces films peuvent être potentiellement vendus à une chaîne de télévision ou à une société de production. Ce court métrage de trois minutes trente raconte l’histoire d’un homme à qui l’on ramène ses souvenirs vingt ans après. Je l’ai tourné avec des moyens artisanaux, un reflex numérique Canon 5 D que j’ai équipé d’un micro, et pour l’anecdote le personnage est interprété par le vétérinaire qui joue dans « Plus belle la vie ».

I. Qu’attendez-vous de cette sélection ?
Q. J. Je vis cela comme un tremplin, on me donne une chance de me lancer dans ce métier car mon objectif est bien de faire de la réalisation. De plus j’ai pu obtenir deux accréditations, ce qui est habituellement très difficile à avoir, et je compte donc rester à Cannes durant les douze jours du festival pour voir un maximum de films. J’espère également rencontrer beaucoup de gens. J’ai un projet de court métrage que je voudrais vendre à un producteur. Je ne peux pas en dire plus pour l’instant mais j’aimerai tourner dans les souterrains de Limoges.

I. Comment est née votre passion pour le cinéma ?
Q. J. Je crois que tout a commencé lorsqu’à 8 ans j’ai passé un casting, cela m’a donné envie de travailler dans le cinéma. A 14 ans j’ai réalisé mon premier clip et un an plus tard mon premier court métrage a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux dont ceux d’Anglet et d’Auch. Il était en compétition avec des films du monde entier, je n’ai pas gagné de prix mais cela m’a permis d’intégrer bénévolement en tant que réalisateur et JRI la chaîne de télé LTV Limousin où je suis resté de novembre 2010 à mai 2012. Ce film muet de 5 minutes intitulé « Un dimanche à mourir » raconte l’histoire d’une femme qui a tout décalé d’un jour puis j’ai continué à tourner des clips et des courts métrages. J’ai participé en 2011 et 2012 au Festival du film en 48 h de Limoges. En juin dernier j’ai obtenu un Bac S et depuis la rentrée je suis les cours de l’école de cinéma 3 IS près de Versailles pour trois ans mais je ne sais pas si je vais poursuivre mes études. Tout dépendra de Cannes car ce métier s’apprend d’abord sur le terrain.

Propos recueillis par
Corinne Mérigaud ( Info Magazine )
 
 

 LE PHARE

 
 

 

Toujours dans le domaine culturel...une nouvelle galerie a ouvert à Limoges au 50 boulevard Gambetta dans l'ancien magasin de tapis Bissol : LE PHARE

C'est aussi le premier coworker dans la région, un lieu à disposition des petites entreprises pour qu'elles se rencontrent et travaillent ensemble.

 

En ce moment l'expo au titre de" KLEMT DIANTRE" . Un monde tout a fait a part entre absurde et surréalisme.

 

 

 
 

FORUM AFRICAIN

 
 
 
Culture d'ailleurs : le Forum Africain  qui égaille la place de la république jusqu'au 3 juin !
 
La communauté africaine se montre avec sa cuisine, son artisanat ..dépaysement garanti !
 
La commuanauté africaine est importante a Limoges et je trouve judicieux cette manifestation, ce rendez vous, tous les ans pour venir a la rencontre des limougeauds ! d'ailleurs pourquoi est elle si importante???
 
JPEG - 26.2 ko
 


22/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres