Le Petit Lemovice

Cinema à Limoges

Hier soir à la Tv : Berthe Morizot tourné en partie à Limoges...on reconnait notamment le quartier de la cité avec l'arriere de la cathedrale et la rue du Rajat.

Le film est plaisant même si une partie de la famille Morizot est occultée ! les images magnifiques mais c 'est un peu normal pour un film traitant de peintures. L'actrice est crédible !

 


Berthe Morizot a vécue dans sa jeunesse à Limoges : En 1848 la famille quitte Bourges et s’installe à Limoges
où son père exerce la fonction de préfet  de la Haute-Vienne.

 

En 1855 Tiburce Morizot  démissionne, il quitte la province et rapproche sa famille de Paris en s’installant à Passy.

 

 

Tournage de Berthe Morisot

tournage-berthe-morisot


Jean-Paul Denanot, président de la Région Limousin, a le plaisir de vous inviter sur le tournage du téléfilm Berthe Morisot le vendredi 27 avril à partir de 14 heures au Présidial (Limoges).

Ce téléfilm, réalisé par Caroline Champetier et produit par Kien Productions, a été soutenu par la Région Limousin à hauteur de 120 000 euros. 16 techniciens, 20 comédiens et 95 figurants de la Région Limousin participent à ce tournage qui se déroule presque entièrement dans notre région.

Le choix d’un tournage presque exclusivement Limousin.

La Société Kien Productions, (re-)connue pour son engagement artistique sur de véritables sujets de société, a choisi le Limousin pour y tourner la quasi-totalité de ses scènes (20 jours sur 22). Le téléfilm, retraçant la vie de « Berthe l’Indomptable », arrière petite-nièce de Jean-Honoré Fragonard, belle-sœur d’Edouard Manet et elle-même artiste-peintre, a trouvé dans les paysages vibrants du Limousin et son patrimoine historique de qualité les décors qui inspirent les artistes.

Avec le cinéma, la Région soutient le développement économique et l’emploi.

Depuis près de quinze ans, la Région Limousin s’appuie sur les atouts indéniables de notre territoire pour mener une politique dynamique d’accueil des tournages : depuis sa création en 1998, le Pôle Cinéma de la Région a apporté son soutien à plus de 300 films. Autant de réalisations qui constituent un levier de développement économique important, pour lequel la Région s’engage.

L’aventure du cinéma en Limousin, c’est aussi la création d’emplois. Sur l’année 2011, les 31 projets soutenus à la production ont permis le recrutement de 82 techniciens, 19 comédiens et 1 159 figurants sur 231 jours de tournage. Chiffres qui, pour le téléfilm « Berthe l’Indomptable », s’élèvent respectivement à 16, 20 et 95. A noter aussi, les effets économiques induits de l’activité cinématographique dans le tourisme et autres services.

 

 

 

 

Ce que l'on sait peu : c'est le père de Berthe Morizot qui fonde le musée de des Beaux Arts  le 3 décembre 1845 , en même temps que la Société archéologique du Limousin chargée de l'administrer. Les premières œuvres affectées par la ville, reçues en dons ou déposées par l'État sont rassemblées dans l'ancien présidial.

 

 

 

Le grand Georges, retraçant l'histoire du résistant Georges Ginguin, lui diffusé le 8 janvier, était brouillon, mal joué, mal tourné,  surtout en première partie...il fallait déjà connaitre son histoire car peu de repères !!!

 

l'acteur, ici à Saint Léonard.

 

Autre nouvelle cinématographique : le petit héros du film Cookie sorti le 23 janvier, Max Ding,  est limougeaud !

 
© Etienne George / UGC Distribution
Métier
 


17/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres