Le Petit Lemovice

Fouilles Eurodif, Bernardaud et ancienne clinique Chenieux

 

 

LES FOUILLES

Michel Toulet revient sur la conservation des vestiges

 
Michel Toulet et son association veulent un débat sur l’avenir de la Courtine.? - photo raphaël Pasquier

Michel Toulet et son association veulent un débat sur l’avenir de la Courtine.? - photo raphaël Pasquier

 

Je n'ai pas trouvé l'article en accés libre  sur internet desolé !

 

En tous les cas, Renaissance du Vieux Limoges devient vraiment offensif ..et particulierement sur les fouilles Eurodif !

Il est vrai que cela fait plaisir de voir toujours de nombreux passants observer l'avancement des fouilles ! Les limougeauds observent du concret sur leur histoire...il faut écouter les commentaires, voir les gens lirent attentivement les pancartes : les habitants se passionnent !

Il faut dire que ce n'est pas l'état de délabrement avancé de la crypte de toute facon fermée, ni le baptistère fantome et des arènes comme l'a dit la municipalité un jour "pour les generations futures"  sic! qui peut alimenter la curisiosité !

 

Le président de l'association déplore la destruction de l'ancien Flunch ..bon ce n'était pas non plus un bâtiment magnifique et pourquoi pas un beau bâtiment contemporain, ce quartier etant de toute fzcon eclectique au niveau architecture .

 

Le site des fouilles va etre en partie conservé mais sous le bâtiment d'Eurodif et uniquement accessible aux "spécialistes" ..Michel Toulet, le président, souligne le manque d'ambition touristique ! il est vrai qu'à proximité de la Crypte St Martial, ce site pourrai etre exploiter touristiquement !

 

Monsieur Torempli parfaitement ce rôle, par contre un centre d'interpretation associé à " ville d'art et d'histoire" serai un tres beau projet !

 

Le plus choquant c'est que comme souvent...la mairie ne veut faire aucun commentaire!!!!!!!!!!!  il me semble que c'est un devoir du maire de s'exprimer devant les interrogations de la population...connaitre son sentiment, ses projets, ses arguments , qu'un dialogue s'installe !

 

Article du Populaire 25 juillet :

 

Les fouilles archéologiques de la rue de la Courtine pourraient être à nouveau prolongées

Lu 929 fois

140 sarcophages ont été extraits des fouilles pour des analyses en laboratoire.? - photos stéphane lefevre

140 sarcophages ont été extraits des fouilles pour des analyses en laboratoire.? - photos stéphane lefevre

L’ampleur des trouvailles faites par les archéologues laissait envisager une préservation du site. C’est désormais acté. Les plans du futur magasin Eurodif pourraient être modifiés.

La tension était palpable lundi après-midi, lors de la visite du chantier de fouilles rue de la Courtine par les employés d'Eurodif. Ils étaient là pour prendre connaissance des contraintes qui devraient leur être imposées avant de pouvoir construire leur magasin de mode et décoration, après plusieurs mois d'attente.

Suite à la destruction en mars de l'immeuble qui accueillait le restaurant Flunch, des ossements ont été retrouvés sur le terrain. Sous l'impulsion de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), le bureau d'études archéologiques Eveha y mène des fouilles depuis mai. Et l'ampleur des découvertes effectuées devrait conduire à la protection d'une partie du site.

Vaste nécropole

« C'est la première fois que l'on met au jour une nécropole aussi vaste dans la région », s'enthousiasme Martine Fabioux, en charge de ce dossier pour la DRAC. On estime en effet à 200 le nombre de sépultures présentes sur le site, dont 140 ont d'ores et déjà été inventoriées. Des inhumations qui s'étaleraient sur plusieurs siècles (voir ci-dessous).

« Il y a à peine une dizaine de sites similaires aussi bien conservés en France », explique Xavier Lhermite, responsable des fouilles pour Eveha. Par conséquent, de nombreux sarcophages ont pu être prélevés pour des analyses ultérieures.

Conservation du site

La partie ouest du site, la plus riche et la moins détériorée, va être conservée et devrait être aménagée pour permettre de nouvelles fouilles et une exposition au public. Une chance pour les amateurs d'archéologie, mais de nouvelles complications pour Eurodif, qui va devoir réviser ses plans.

 

À Eurodif, on a déjà « commencé à réfléchir sur la suite des travaux ». On préfère cependant attendre le signal des autorités pour donner plus de détails. Les fouilles devaient normalement se terminer ce vendredi, mais pourraient être prolongées une quinzaine de jours.

Une fois le travail des archéologues terminé, on entrera alors dans le dur des négociations entre DRAC et Eurodif sur la place laissée aux vestiges et leur mise en valeur. Une des pistes évoquées serait l'installation d'un dispositif semblable à la crypte Saint-Martial.

 

 

ST MICHEL

 

Des panneaux explicatifs ont été placés devant le choeur de l'église Saint Michel expliquant les Ostentions, Les saints et la lecture des vitraux...c'est une trés bonne initiative même si il y a un coté "artisanal", la lecture et la "mise en page" est un peu plombante et pas de musique dans l'église..mais bon arrêtons de pétouner !

 

 

CHENIEUX

 

Le projet de l'ancienne clinique Chénieux avance : enprojet une partie immobiliere avec une résidence senior et une Ephpad, un hôtel 3 étoiles, des bureaux et des appartements, un restaurant et des parkings...et une partie commerciale avec superette et boutiques sur 15000 m2 en tout !

 

 

BERNARDAUD

 

 

Nouveau président du comité Colbert...une belle reconnaissance de la porcelaine de Limoges

 

 Journaldesarts.fr :

Michel Bernardaud, nouveau président du Comité Colbert

 

PARIS [22.06.12] – Le Comité Colbert, dédié à la promotion et au développement du savoir-faire et du luxe français, a un nouveau président : Michel Bernardaud, directeur de la maison Bernardaud, entreprise familiale de porcelaine depuis cinq générations.

Le vice-président du Comité Colbert Michel Bernardaud a été élu président pour un mandat de quatre ans ce mercredi 20 juin. Il succède à Françoise Montenay, présidente du conseil de surveillance de Chanel SAS.

Fondé en 1954 par Jean-Jacques Guerlain, le Comité Colbert a pour mission de développer et faire rayonner le savoir-faire et le luxe français. Il compte aujourd’hui 75 membres issus de « 10 secteurs d’activités qui représentent ensemble l’art de vivre français » dont la maison Chanel. Le Comité annonce également l’arrivée de trois nouveaux membres, dont les maisons européennes Delvaux (Belgique) et Dr Irena Eris (Pologne).

Michel Bernardaud est directeur de la maison Bernardaud, entreprise familiale de porcelaine depuis cinq générations, basée à Limoges. Il intègre la manufacture en 1979, et devient directeur en 1994. Il créé la Fondation Bernardaud en 2003, dédiée à la valorisation du savoir-faire de la maison, au développement artistique de la porcelaine et à son exposition.

 



01/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres